Samedi matin douceur : Island Hill Farm

Samedi 11 mai, nous avons eu la chance d’être accueilli par Island Hill Farm pour une matinée toute en mignonnerie !

Nous organisions en effet un de nos désormais traditionnel samedi matin douceur là-bas, et vous proposions de profiter d’un moment de nature et de simplicité dans cette ferme si authentique !

Island Hill Farm est un véritable havre de tendresse avec toutes ces petites chèvres et chevreaux qui gambadent partout, des poules et poussins (ils n’avaient alors que quelques jours lorsque nous y sommes allés !), de gros et beaux et si doux lapins, mais aussi des lamas, alpagas, un âne et quelques chevaux nains. Le personnel de Island Hill Farm est alors là pour nous accompagner au travers des divers enclos, pour nous montrer comment correctement porter et caresser chaque animal, et nous raconter leurs petites histoires personnelles. On a ainsi été émue d’apprendre qu’après qu’une des chèvres ait tristement perdu son petit à la naissance, un chevreau né au même moment lui a été confié, afin qu’elle puisse l’adopter et ainsi combler son instinct maternel. Bien que la chèvre et son nouveau petit soient de deux espèces différentes, le lien maternel s’est immédiatement établit entre les deux, évitant ainsi à la chèvre de souffrir de dépression, et les rendant aujourd’hui inséparables !

Cette belle histoire nous a d’ailleurs été racontée moitié anglais, moitié français. Les propriétaires et le personnel qui y travaillent sont effectivement sensibles à la communauté francophone et font leur possible pour partager leur amour pour leurs animaux en français. Une initiative plus qu’appréciée et qui mérite d’être soulignée !

On peut également rappeler toute la connaissance et de la maîtrise qui s’avère être nécessaire pour s’occuper correctement de tant d’animaux ! C’est d’ailleurs ce qu’on a pu constater en observant Flory, la propriétaire de la ferme, traire une des chèvres à la main. Après que quelques-uns d’entre-nous s’y soient essayés, on en est venu à la conclusion que oui, il faut effectivement une certaine dextérité pour y arriver !

Une partie du lait extrait sert d’ailleurs pour la fabrication de fromages (revendus ensuite en Nouvelle-Ecosse) et à la fabrication de savons que vous pouvez acheter dans leur petite boutique. Vous y trouverez également divers autres produits corporels, et des bougies, ainsi que des œufs frais. L’occasion de soutenir un commerce local, durable et respectueux de l’environnement !

Les sorties à Island Hill Farm sont toujours un plaisir partagé par tous, petits et grands inclus ! On espère vous y retrouver encore plus nombreux la prochaine fois.

À noter toutefois : avant d’y aller, couvrez-vous bien ! Si les moutons ont leur grosse laine pour les maintenir au chaud, l’être humain est un peu moins bien gâté par la nature. Alors prévoyez un pull supplémentaire !

Camille Delory

Deb O'Hanley